L’automne, quoi faire comme sport?

Septembre 2011

Les sports font partie de la culture québécoise. Outre leurs bénéfices physiques, ils permettent de renforcer la confiance des jeunes et leurs habiletés sociales, pour une meilleure intégration dans la communauté.

L’automne ramène chez de nombreuses familles, la recherche d’activités sportives et de loisirs. Lorsque notre enfant présente des défis particuliers, la recherche peut s’avérer périlleuse. Les conditions particulières du jeune nécessitent la recherche de sports ou de loisirs adaptés, c’est-à-dire modifiés dans le mode de pratique, les règlements ou l’équipement pour s’adapter aux limites de ceux qui le pratiquent.

L’éducateur spécialisé, coordonnateur clinique ou tout autre thérapeute de l’équipe, peut vous apporter une aide précieuse pour identifier les ressources les plus adaptées aux besoins et forces de votre enfant. Ils vous aideront à identifier les ressources de votre secteur et peuvent vous conseiller dans vos choix.

Ressources adaptées

Un partenariat développé entre le Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME) et Viomax permet d’offrir une programmation adaptée aux enfants présentant des besoins particulier dans les locaux du CRME le week-end.

De plus, un bottin des ressources est disponible sur le site internet du CRME pour faciliter vos recherches d’activités dans la communauté. Les cahiers sont disponibles dans les salles d’attentes du CRME.

Accompagnement et aides financières

Différentes formes d’accompagnement et d’aides financières sont offertes aux parents :

Les éducatrices du CRME peuvent offrir un soutien ponctuel afin de s’assurer que votre enfant s’intègre bien sans son activité. Elles peuvent donner d’éventuelles recommandations sur des adaptations particulières qui lui seraient nécessaires. L’intervention d’un physiothérapeute ou d’un ergothérapeute connaissant l’enfant pourrait également permettre d’identifier certains besoins et de recommander des ajustements à l’environnement ou au milieu.

  • Dans certains cas, la Fondation Enfants en tête peut assumer une partie voire la totalité des coûts des activités offertes au centre Régina Assumpta.
  • AlterGo offre des programmes d’accompagnement.
  • Certaines fondations comme Le choix du président peuvent être sollicitées pour un soutien financier, par exemple pour vous aider à prendre en charge le coût d’un accompagnateur de votre choix. Les professionnels du centre de réadaptation où est suivi votre enfant pourront vous orienter et vous aider, le cas échéant, à présenter un dossier de demande. 
Notes

Nous remercions mesdames Sylvie Thibault et Maryse Cloutier ainsi que toute l’équipe du Programme de déficit moteur cérébral, pour leur étroite collaboration à la production de cette capsule.

À propos de cette page
Mise à jour le 9 juin 2015
Créée le 16 janvier 2015
Signaler ou faire une remarque

Donnez pour qu'ils recoivent !

La Fondation Mélio s’est donné comme mission de permettre aux 5 000 enfants suivis au Centre de réadaptation Marie Enfant, ayant une déficience motrice et/ou de langage d’améliorer leur autonomie, en soutenant la recherche en réadaptation et en finançant la création, l’aménagement et le développement des services spécialisés du CRME.

514 723-8950

Nous contacter

514 374-1710

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

Centre de réadaptation Marie Enfant