Aider son enfant à communiquer suite à un neurotraumatisme

Septembre 2015

Votre enfant présente actuellement des difficultés de communication résultant de l'accident ou de la maladie qu'il a subi récemment. Il en est ainsi puisque certaines zones du cerveau impliquées dans la parole ou le langage ont été touchées.

Il est possible que vous notiez chez lui :

  • des difficultés à comprendre (les mots, les questions, les consignes);
  • des difficultés à s'exprimer (dire des mots, articuler clairement, participer à une conversation, raconter ou demander quelque chose);
  • des difficultés à lire (difficulté à décoder les mots ou à comprendre ce qu'il lit);
  • des difficultés à écrire (écrire des lettres, des mots ou des phrases)

Plusieurs stratégies peuvent s'avérer très aidantes pour favoriser la communication durant cette période

En tant que parent, vous pouvez aider votre enfant de diverses façons :

  • Réduire le bruit ambiant (ex.: fermer la télévision, la radio) . Ceci favorisera sa compréhension puisqu'il pourra mieux entendre et se concentrer sur le message verbal.
  • Prévoir plus de temps pour communiquer. Il se peut que vous deviez souvent répéter et reformuler pour lui permettre de comprendre. Aussi, il se peut que votre enfant prenne plus de temps à répondre. Une ambiance calme et exempte de pression lui permettra de mieux formuler ses besoins et répondre aux questions.
  • Supporter votre enfant en lui posant des questions simples ou en l'aidant s'il cherche à exprimer une idée ou un mot (ex: en lui offrant des choix).
  • Utiliser des indices visuels. Images, photos, gestes et expressions du visage sont tous de précieux indices qui favorisent la compréhension.  Se placer face à face durant la communication.
  • Utiliser un langage simple. Il importe de conserver une intonation naturelle, mais de simplifier les phrases au niveau de la longueur et de la complexité des mots.
  • Si un moyen de communication alternatif est proposé à votre jeune par l'orthophoniste (ex: tableau de pictogrammes, cahier de communication), l’utiliser le plus souvent possible. Ne pas le ranger.  Le laisser à la portée pour qu'il soit visible et facilement utilisable par votre enfant, vous-mêmes, les intervenants et les visiteurs.  Cet outil favorisera grandement l'interaction avec les gens qui le côtoient et n'interférera pas avec le développement de la parole.
  • Garder papier et crayon à proximité.  S'il en a actuellement la capacité, votre enfant pourrait écrire des indices de ce qu'il tente de dire via des lettres, des mots ou même un dessin simple. À l'inverse, vous pouvez appuyer vos paroles d'un mot ou d'un dessin pour l'aider à comprendre. Il en va de même du personnel qui s'implique auprès de lui et des visiteurs.  

Pour toute question relative à la communication

Votre orthophoniste saura vous guider, répondre à vos questions et réaliser avec votre enfant des activités ciblées qui viseront l'amélioration de sa communication. N'hésitez pas à vous y référer pour toute question relative à la communication.

À propos de cette page
Mise à jour le 9 décembre 2016
Créée le 8 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque

Donnez pour qu'ils recoivent !

La Fondation Mélio s’est donné comme mission de permettre aux 5 000 enfants suivis au Centre de réadaptation Marie Enfant, ayant une déficience motrice et/ou de langage d’améliorer leur autonomie, en soutenant la recherche en réadaptation et en finançant la création, l’aménagement et le développement des services spécialisés du CRME.

514 723-8950

Nous contacter

514 374-1710

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

Centre de réadaptation Marie Enfant