• English

Prévention des blessures chez les jeunes à mobilité réduite

Août 2012

La plupart des jeunes à mobilité réduite sont plus à risque de se blesser à cause de leur vulnérabilité (équilibre plus précaire, réactions de protection moins efficaces). Les accidents et incidents les plus fréquemment rapportés surviennent :

  • Au moment du transfert de position ou de l'installation au lit;
  • Lors d'une utilisation inédéquate des équipements et des aides techniques;
  • Lors des déplacements;
  • Lorsque le jeune est laissé sans surveillance.

Voici ce que vous pouvez faire :

Planifier le transfert de position

  • Réfléchir à la meilleure façon de vous y prendre avant de commencer;
  • Solliciter la collaboration du jeune et prévenez-le de vos actions;
  • Adopter une routine sécuritaire pour ne rien oublier en faisant les gestes toujours dans le même ordre;
  • Accepter de l'aide ou utiliser une aide technique chaque fois que c'est possible;
  • Assurer votre propre sécurité.

Utiliser adéquatement les aides techniques aux déplacements

  • Ne pas modifier les aides techniques ou retirer des pièces, en particulier les éléments de sécurité;
  • Maintenir l'équipement en bon état.

Contrôler l'environnement

  • S'assurer que l'espace de circulation est dégagé d'objets encombrants et que l'endroit est bien éclairé. Être vigilant selon les surfaces;
  • Dans les déplacements extérieurs, évaluer les conditions environnementales : la température extérieure, la condition des surfaces de déplacements;
  • Éviter les vêtements accrochants, trop longs, trop amples ou qui nuisent à la vision;
  • Utiliser adéquatement les aides recommandées comme un tapis de bain, les barres d'appui, les mains courantes (rampes);
  • Méfiez-vous des chaises à roulettes;
  • Contrôler l'environnement humain et animal : éviter la cohue, gérer la présence des jeunes enfants ou d'un animal.

Évaluer les risques et assurer une surveillance adéquate

  • Évaluer les comportements à risque du jeune;
  • Respecter les limites physiques du jeune;
  • Assurer une surveillance étroite du jeune qui est assis sur le bord d'un lit si son équilibre est précaire;
  • Évaluer les risques dans les activités sportives ou de loisirs.

Quand malgré tout, l'accident survient :

Si le jeune est conscient :

  • Demander de l'aide;
  • Rassurer le jeune. Éviter de le culpabiliser;
  • Essayer de comprendre ce qui est arrivé. Demander lui s'il se sent capable de se relever seul ou avec une aide environnementale (ex.: chaise);
  • Si la blessure vous semble sévère, appeler InfoSanté ou faites le 911, attendre les secours avant de déplacer le jeune.

Si le jeune est inconscient :

  • Demander immédiatement de l'aide;
  • Appeler le 911;
  • Ne pas mobiliser un jeune inconscient sans aide.

L'impact d'une blessure n'est pas négligeable.

On ne peut tout éviter. Mais rappelez-vous de :

  • Bien planifier le transfert;
  • Utiliser adéquatement les aides techniques aux déplacements
  • Contrôler l'environnement;
  • Évaluer les risques et assurer une surveillance adéquate;
  • Si la situation nécessite d'agir vite ou si elle vous préoccupe, consultez.
Notes

Extrait du dépliant Prévention des blessures chez les jeunes à mobilité réduite.

Document réalisé par :
Lucie Caron, Infirmière
Sylvie D'Arcy, Physiothérapeute, Coordonnatrice clinique
Programme des maladies neuromusculaires

À propos de cette page
Mise à jour le 9 juin 2015
Créée le 16 janvier 2015
Signaler ou faire une remarque

Donnez pour qu'ils recoivent !

La Fondation Mélio s’est donné comme mission de permettre aux 5 000 enfants suivis au Centre de réadaptation Marie Enfant, ayant une déficience motrice et/ou de langage d’améliorer leur autonomie, en soutenant la recherche en réadaptation et en finançant la création, l’aménagement et le développement des services spécialisés du CRME.

514 723-8950

Nous contacter

514 374-1710

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

Centre de réadaptation Marie Enfant