• English

Venir chez nous - Fonctionnement et ressources du CRME

Cette animation interactive permet de transmettre à la famille de l'information sur le fonctionnement du centre et sur les ressources du milieu.

Vous avez une ancienne version de Adobeʼs Flash Player. Get the latest Flash player.

Voir l'animation plein écran

Consultez les textes de l'animation seulement:

Accueil de votre enfant

Suivi externe

Scène 1: Premier contact

Les programmes du Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME) visent à développer le plein potentiel et l’autonomie du jeune en fonction de son âge et de ses capacités. Lorsque l’équipe de réadaptation est en mesure d’offrir des services, une première rencontre est organisée idéalement au domicile, pour identifier les habitudes de vie problématiques pour le jeune et sa famille, de même que leurs besoins et leurs attentes.

Cette rencontre permet de transmettre aux parents de l’information sur le fonctionnement du centre et les ressources du milieu. Des interprètes sont disponibles au besoin.

  • sur l’enfant
    La clientèle est composée de jeunes de moins de 18 ans présentant une déficience motrice ou une déficience du langage, référés par un médecin ou un professionnel de la réadaptation. Les services sont dispensés par plusieurs intervenants, au centre ou dans les différents milieux de vie du jeune (garderie, école, loisirs, maison, etc.).
  • sur les parents
    La famille est au centre du processus de réadaptation, soutenue et accompagnée par une équipe de professionnels. De plus, un partenariat est développé avec les ressources du milieu.

Scène 2: Le Passe-Temps

Le Passe-Temps est un lieu de transition qui accueille le jeune entre ses différents rendez-vous. Il peut également accueillir la fratrie, pour permettre aux parents d’assister aux interventions

  • sur l’éducatrice
    Une éducatrice spécialisée et une équipe de préposés assurent la sécurité et le bien-être des jeunes. Ils collaborent et poursuivent certains apprentissages ciblés.

Hospitalisation

Scène 1: Premier contact

Lorsque le jeune est référé au Centre de réadaptation Marie Enfant avec hospitalisation, il est admis à l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI). Selon les besoins, un intervenant fait visiter les lieux à la famille en prévision de l’admission. La visite permet de présenter les services, les activités offertes et le mode de fonctionnement. Des interprètes sont disponibles au besoin.

  • sur le lit
    Le mobilier ressemble à celui d’une chambre traditionnelle. Les jeunes ont la possibilité de la décorer grâce à des affiches ou à des objets personnels.
     
  • sur le parent
    S’il le souhaite, un parent peut dormir dans la chambre de l’enfant ou dans le salon des parents (sur réservation).

Scène 2: Activités thérapeutiques

Les activités permettent au jeune de développer son autonomie selon son âge et ses capacités. À l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI), des équipements adaptés sont disponibles pour faciliter les apprentissages.

  • sur la planche de bain
    Si le jeune ne peut se mouvoir, différentes aides techniques sont utilisées pour lui permettre de réaliser son déplacement.

Scène 3: Activités récréatives

Des activités récréatives (jeux, sorties, fêtes, bricolage, etc.) sont organisées et encadrées par des intervenants ou des bénévoles. Elles peuvent avoir des objectifs de réadaptation tels que développer la socialisation avec les amis. 

La réadaptation au quotidien

Scène 1: Identification des besoins

Suite au premier contact, les thérapeutes rencontrent le jeune et sa famille pour obtenir une information plus complète sur les difficultés rencontrées et les besoins exprimés. Cette étape permet d’élaborer un plan d’intervention précisant les objectifs à poursuivre avec le jeune, sa famille et les personnes faisant partie de son environnement (ex. : éducatrices, professeurs, etc.). Ce plan est révisé selon l’échéancier établi lors de sa réalisation.

  • sur les thérapeutes
    Les intervenants travaillent en étroite collaboration avec le jeune et sa famille. L’objectif visé est de rendre ce dernier le plus autonome possible dans la réalisation de ses habitudes de vie, de favoriser le maintien des acquis, de diminuer l’impact des limitations et d’assurer son mieux-être.
  • sur l’adolescent
    Le jeune est représenté par l’autorité parentale ou le tuteur légal. Toutefois, dès 14 ans, il participe, lorsqu’il est apte, à son plan d’intervention. Un questionnaire préparatoire ainsi que le soutien d’un intervenant lui sont alors offerts pour favoriser sa participation.

Scène 2: Intervention individuelle

L’intervention individuelle est une intervention personnalisée qui se réalise directement auprès du jeune, au centre ou dans un de ses milieux de vie. Lorsque l’intervention s’effectue au centre, il est essentiel que le parent soit présent afin qu’il puisse intégrer dans le quotidien les recommandations du thérapeute.

  • sur un thérapeute
    L’intervention peut se faire en présence d’un ou de plusieurs thérapeutes. Les interventions sont effectuées sous forme de jeux ou de mises en situation.

Scène 3: Intervention de groupe

L’intervention de groupe s’adresse à plusieurs jeunes qui présentent des besoins similaires. Toutes les activités réalisées visent notamment à améliorer les habiletés sociales (respect, empathie, entraide, etc.) et à préparer les jeunes à s’intégrer dans des groupes liés à leurs différents milieux de vie.

  • sur la vitre
    Certaines salles sont équipées d’un miroir teinté afin que les parents puissent observer les interventions sans que les jeunes les voient. Selon les besoins et les situations, les parents peuvent être appelés à participer.

Scène 4: Consultation avec un médecin spécialiste

Selon les besoins, le médecin responsable du programme où le jeune est inscrit peut demander des consultations en physiatrie, pédiatrie, cardiologie, orthopédie, neurologie, etc. Ces consultations sont généralement effectuées au centre.

Scène 5: Aides techniques

Les jeunes peuvent bénéficier, selon leurs besoins, d’aides techniques motrices (orthèse, prothèse, fauteuil roulant, etc.) ou de suppléance à la communication (tableau de communication, ordinateur, etc.) destinées à compenser une incapacité et à favoriser une plus grande autonomie.

  • sur ordinateur
    Pour pallier à des difficultés de communication, des aides techniques sont proposées par les intervenants et expérimentées avec le jeune.

Scène 6: Milieux d’interventions

Afin de développer des habiletés chez le jeune, les intervenants se déplacent dans divers milieux de vie : domicile, milieux de garde, école, lieux publics, complexe sportif, etc. Cela permet d’outiller, de guider et de soutenir le jeune, la famille et les ressources du milieu dans la poursuite des apprentissages.

  • jeune escrimeur
    Le jeune expérimente, en collaboration avec ses parents et avec le soutien des intervenants, différentes habitudes de vie telles que: utiliser les installations d’un parc, organiser les devoirs, traverser une rue, aller au guichet, commander une pizza, participer à des sports et des loisirs, etc.

Installations du CRME (photos)

  1. Piscine
    La piscine thérapeutique est chauffée à 92°F. et possède des équipements spécialisés et adaptés. Les interventions s’effectuent sous la supervision d’une monitrice ou de sauveteurs.
  2. Salle à manger de l’unité de réadaptation
    Sous la supervision du personnel de l’unité, les jeunes hospitalisés prennent leur repas dans la salle à manger prévue pour eux. Les parents peuvent être présents.
  3. Aires de circulation
    Les corridors sont aménagés pour faciliter les déplacements et stimuler les apprentissages.
  4. Entrée Principale
    Deux entrées permettent l’accès au centre. L’entrée principale est située à proximité d’une aire de stationnement payant; les parents peuvent se prévaloir d’un tarif mensuel réduit.
  5. Salle d’attente
    Les salles d’attente sont aménagées pour le confort et le bien-être de la clientèle. Celle située au sous-sol est munie d’un téléviseur et d’une aire de jeu.
  6. Salle de prise de mesure
    Des salles sont aménagées pour répondre aux différentes étapes de fabrication d’orthèses, de prothèses, de positionnements et de fauteuils roulants. L’aide technique est fabriquée, le plus souvent possible, conformément aux goûts du jeune (couleurs, matériaux, etc.).
  7. Salle de jeux de l’unité de réadaptation
    Diverses salles de jeux sont aménagées pour la clientèle hospitalisée, en fonction des différents groupes d’âge des jeunes. On y retrouve des téléviseurs grand écran, des systèmes de son, des jeux de société, etc.
  8. Gymnase
    Des gymnases aménagés et pourvus d’équipements spécialisés permettent aux professionnels d’offrir des services de qualité à la clientèle.
  9. Cour extérieure
    On trouve dans les cours extérieures des espaces verts, des bancs, des modules d’activités et des tables à pique-nique. L’une des cours est aménagée de manière à permettre au jeune d’expérimenter des déplacements sur différentes surfaces, par exemple en fauteuil roulant, avec une marchette ou avec une canne.
  10. Hébergement
    Le centre possède une unité dédiée à l'hébergement et au répit. Ce milieu offre à l'enfant et à l'adolescent un gîte adapté à leurs besoins médicaux et infirmiers tout en favorisant leur plein épanouissement.

Services aux familles (photos)

  1. Casse-croûte
    Ouvert généralement de 8 h à 13 h 30, le casse-croûte accueille aussi bien les familles que le personnel.
  2. Ludothèque
    La ludothèque offre à la fois des jouets disponibles sur le marché et des jouets adaptés aux besoins spécifiques des jeunes. Elle est accessible aux jeunes inscrits dans les programmes du CRME moyennant des frais d’abonnement. Selon les besoins, les thérapeutes établissent, conjointement avec la famille, une liste de jeux et de jouets susceptibles d’intéresser et de stimuler le jeune.
  3. Centre de documentation
    Le centre de documentation est ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 15 à 16 h. Il vise à répondre aux besoins d’information des intervenants et des familles en mettant à leur disposition de nombreux ouvrages médicaux, des périodiques et plus de 200 ouvrages de vulgarisation. L’accès au service de prêt est réservé aux parents ayant un enfant traité au CRME.
  4. Le Passe-Temps
    Veuillez prendre note que le Passe-Temps n'existe plus.

À propos de cette page
Mise à jour le 8 juin 2015
Créée le 6 août 2014
Signaler ou faire une remarque

Donnez pour qu'ils recoivent !

La Fondation Mélio s’est donné comme mission de permettre aux 5 000 enfants suivis au Centre de réadaptation Marie Enfant, ayant une déficience motrice et/ou de langage d’améliorer leur autonomie, en soutenant la recherche en réadaptation et en finançant la création, l’aménagement et le développement des services spécialisés du CRME.

514 723-8950

Nous contacter

514 374-1710

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

Centre de réadaptation Marie Enfant